Logo Innovation Review

Mon compte

Se connecter

www.innovationreview.eu

Hannover Messe : sous le signe de l’IA

[Article du 11/03/2019]

Du 1er au 5 avril 2019 à Hanovre, le grand rendez-vous mondial des technologies innovantes pour l’industrie mettra en lumière l’industrie intégrée et l’intelligence artificielle (IA). Les innovateurs français viennent pour la deuxième année consécutive sous la bannière de la « French Fab ».


Démonstrateur Scortex - Quality Intelligente solution

« Tout doit être connecté ». Cette phrase en forme d’injonction et de prédiction dessine l’avenir des usines mondiales. Elle était formulée par les organisateurs de la Foire de Hanovre (Hannover Messe), venus présenter à Paris l’édition 2019 du célèbre salon des technologies industrielles. Cet avenir connecté se dessinera à Hanovre grâce aux 6 500 exposants présents sur les six salons de la Foire : Integrated automation, Motion & Drives, Digital factory, Energy, Industrial supply, ComVac et Research & Technology. Première nouveauté de la foire 2019, la présence d’une « 5G arena ». Cet espace proposera le premier « banc d’essai » jamais organisé à Hanovre sur la 5G. L’occasion de découvrir comment la communication mobile 5G va décupler la connectivité entre objets au sein des usines et des infrastructures du futur. Cet espace 5G est sponsorisé par Nokia qui entend bien, avec Ericsson, démontrer la robustesse et la fiabilité de la 5G européenne, face à la concurrence chinoise. La Suède est d’ailleurs le pays partenaire officiel de la Foire de Hanovre 2019. La Messe remplira comme chaque année son rôle de networking et d’avant-vente. C’est « l’événement de l’année », estimait le PDG de la start-up française Ubudu, François Kruta, lors d’un événement organisé par Business France en février. Le spécialiste de la géolocalisation RTLS retourne à Hanovre pour la deuxième année. En 2018, il avait trouvé à la Messe « d’excellents prospects devenus clients ». Cette année, C’est d’ailleurs à Hanovre qu’Ubudu dévoilera sa dernière innovation, un kit de géolocalisation pensé pour faciliter les inventaires automatisés en usine.

L’intelligence artificielle irrigue l’industrie

Les mots clé choisis par les organisateurs de la Hannover Messe pour l’édition 2019 peuvent sembler convenus : collaboration homme-machine, digitalisation, jumeaux numériques, cybersécurité, systèmes énergétiques intégrés, e-mobilité et construction légère. Autant de sujets qui sont depuis plusieurs années au cœur de l’industrie 4.0… mais qui vont se nourrir de deux « carburants » nouveaux : l’arrivée de la 5G et plus que jamais, l’intelligence artificielle. On retrouve l’IA au cœur de la « cobotique », puisque les machines collaboratives embarquent désormais des techniques d’entraînement et d’apprentissage (deep learning), capables de garantir la sécurité des interactions homme-machine. L’IA dans l’industrie reste embryonnaire, selon Rainer Glatz, directeur des secteurs « automatisation électrique et numérisation » au sein de la fédération allemande de l’ingénierie (VDMA). « Dans de nombreux cas l’utilisation de l’IA dans des environnements industriels en est encore à ses débuts », estime-t-il. Mais elle commence à se déployer pour « la maintenance prédictive et de nombreuses applications en optimisation de la production, en systèmes hautement paramétrisés et en traitement d’images industrielles ».

La France présente en force à Hanovre

120, c’est le nombre d’entreprises françaises attendues à Hanovre cette année. Plusieurs d’entre elles embarquent justement des algorithmes d’intelligence artificielle, à l’instar de Scortex. La jeune entreprise, qui vient d’intégrer le nouvel accélérateur de start-up créé par SAP à Paris, expose à la Messe pour la deuxième année, où elle présentera son service de contrôle qualité boosté au « deep learning ». Cette année, Scortex a décidé d’avoir son propre stand : un choix plutôt rare pour les start-up et PME françaises, puisque seules six devaient exposer à titre individuel. Les autres exposeront « en grappe » sur les pavillons France pilotés par Business France. L’agence de soutien à l’exportation s’est associée à plusieurs régions, pour exposer les entreprises de la « French Fab ». Rappelons que ce label a été créé par Bpifrance en 2017 sur le modèle de la « French Tech », pour mettre en valeur la puissance d’innovation de l’industrie française, start-up et PME en particulier. La « French Fab » sera présente sur l’espace énergie / hydrogène, via les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté et sur l’espace Digital Factory (Hauts-de-France et Pays de la Loire).

Pays de la Loire, fer de lance de l’industrie du futur

Présente à Hanovre pour la deuxième année elle aussi, la région Pays de la Loire cherche à « positionner les Pays de la Loire comme territoire d’innovation et de compétence industrielle », selon Paul Jeanneteau, Vice-président de la Région en charge notamment des entreprises et du développement international. Elle fédèrera cette année une poignée de pépites industrielles, avec le pôle de compétitivité EMC2, dans le hall « Digital Factory ». Trois de ses exposants sur cinq (Parade Protection, Productys, Pôle EMC2), étaient déjà présents en 2018. La région organise parallèlement une mission régionale, sur le modèle de la « learning expedition » de Bpifrance. La nouvelle « learning expedition » de Bpifrance devrait elle rassembler entre 40 et 60 entreprises, issues des accélérateurs de la banque publique. Cette mission d’étude représente l’étape internationale du French Fab tour. Elle est co-organisée par le collectif Continuité numérique, Bosch France et Dassault Systèmes. En 2018, année inaugurale, 24 PME et ETI avaient fait le voyage •

 La Foire de Hanovre 
En chiffres 

6 500 exposants de 73 pays
220 000 visiteurs de 80 pays
500 exposants chinois environ 120 exposants français

Florent Detroy

Mentions légales - Réalisation : 3W Media