Logo Innovation Review

Mon compte

Se connecter

Février 2018

Le sport, terrain d’innovation et vitrine technologique

[Article du 02/03/2018]

Que ce soit à travers la construction de stades plus connectés et plus verts, ou dans l’utilisation de la big data au service des sportifs de haut niveau, le secteur du sport s’avère être un puissant moteur d’innovation. Les grands évènements sportifs sont souvent l’occasion de tester grandeur nature les technologies les plus high tech. Et souvent un tremplin vers d’autres marchés.


Oh Sung-mok, vice-président de l'opérateur coréen KT, présente le réseau 5G pour les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 ©DR

Pendant les épreuves de patinage artistique des jeux Olympiques d’hiver qui se déroulent actuellement à PyeongChang, en Corée du Sud, les spectateurs distraits peuvent se rattraper en regardant à nouveau le passage des sportifs sur leur smartphone quelques secondes seulement après leur démonstration. Mieux : sur une tablette, ils peuvent suivre la descente des équipes de bobsleigh quasi en direct. Ces innovations, les spectateurs les doivent à l’installation d’un réseau 5G sur les équipements des Jeux par l’opérateur coréen KT et ses partenaires, Intel et Samsung Electronics. Le sport est effectivement un lieu privilégié pour tester des technologies encore peu matures. La visibilité d’événements comme les JO ou les coupes du monde de football permettent de gagner en visibilité. Et même, la réunion de milliers de personnes sur un même réseau permet de tester les limites techniques de ce type d’innovation. Le marché de la « fan expérience » attire de plus en plus d’innovations. « Elles permettent de répondre à la problématique des stades qui se vident, explique Omar El Zayat, directeur du Tremplin, un incubateur dédié au monde du sport. De plus en plus, les spectateurs préfèrent rester chez eux pour regarder les épreuves. Il faut leur proposer plus de services et de confort. » La start-up Vogo s’est positionnée très tôt sur la diffusion des actions à partir de smartphones. L’objectif était bien d’amener plus de confort dans les stades. « On amène le confort de la télévision dans les stades », explique Christophe Carniel, co-fondateur de l’entreprise.

Des innovations pour les joueurs, d’abord
L'application de Vogo

Des innovations pour les joueurs, d’abord

Si ce sont les spectateurs qui profitent des tests de KR sur la 5G, ce sont d’abord les sportifs qui bénéficient des dernières innovations en matière de sport. « Lors de la coupe du monde de football de 2016, l'équipe allemande a par exemple utilisé SAP », rappelle Omar El-Zayat. Ils ont co-développé ensemble deux logiciels, SAP Challenger Insights et Penalty Insights Function, afin d’obtenir des données sur leurs adversaires et de pouvoir réagir à d’éventuels changements tactiques de dernière minute. L'entreprise Prozone s'est elle aussi lancée sur le créneau de la collecte et de l'analyse de données. Sa solution utilise les données de rythme cardiaque des joueurs ou les distances parcourues par eux afin de mieux connaître leur état de forme. Ces données sont ensuite couplées avec d’autres sur le jeu des joueurs, comme le nombre de passes, de ballons perdus, interceptés...

Après avoir testé la technologie, il est fréquent que les acteurs innovants se tournent vers d’autres marchés pour élargir leur horizon. Exsens est un exemple de cette transversalité. La start-up a développé une solution qui propose des avatars 3D de ses utilisateurs. Le dessein : aider les clients à se fixer des objectifs de silhouette, et mettre en place un programme sportif adapté. La solution a ainsi séduit les dirigeants du club de foot de Marseille, qui lui a décerné le premier prix de son concours OM Innovation Cup. Mais la solution développée par Exsens trouve également des applications dans la mode pour éviter de passer par l'étape cabine d'essayage, ou encore dans l'e-sport pour créer ses avatars. Preuve que l’innovation sportive dépasse largement le seul cadre de la performance physique.


Natural grass

  La pelouse résistante et antichoc de Natural Grass  

Spécialiste de la surface végétale innovation, Natural Grass a développé Airfibr après trois ans de R&D, une nouvelle génération de pelouse hybride. Cette solution, qui équipe aujourd’hui les stades de football, de rugby, mais aussi les courts de tennis ou les greens de golf, est composée d’abord d’une surface de gazon naturel qui permet de meilleures sensations de jeu que sur du synthétique. Ce gazon est ensuite enraciné dans un substrat, permettant notamment un meilleur drainage de l’eau que la pelouse naturelle. « Le tout repose sur des granules de liège naturel, ce qui offre une meilleure absorption des chocs, et donc diminue les risques de blessures, explique Jennyfer Lecompt, chercheuse en biomécanique au sein de l’entreprise. Nous sommes aujourd’hui capables d’ajuster les propriétés physiques de ces éléments afin d’adapter la pelouse à la surface ou au climat. » La société se développe actuellement sur de nouveaux marchés, notamment celui de la végétalisation urbaine.

  PIQ : l'intelligence artificielle au service du sport  


Lancée en 2014, PIQ analyse les données sportives pour ensuite indiquer à son utilisateur ses points forts et les aspects à améliorer. Sa technologie repose sur deux briques principales : le PIQ Robot, un nano-ordinateur composé d'un ensemble de capteurs capable d'analyser plus de 195 000 données par minute en temps réel ; et la plateforme Gaia, l'intelligence artificielle d'interprétation des gestes sportifs, protégée par une dizaine de brevets internationaux.

Pour mettre au point cette technologie, PIQ s'est associé au CEA Tech. Ensemble, ils travaillent sur la fusion de données issues de capteurs multiples (magnétomètre, accéléromètre, gyroscope...) et l'auto-calibration des capteurs afin de renforcer la précision des outils. Côté industriel, PIQ a développé des partenariats avec des grandes marques comme Rossignol (ski), Babolat (tennis), Mobitee (golf), North Kiteboarding (kitesurf) et Everlast (boxe).

 

Déborah Bertier

Mentions légales - Réalisation : 3W Media